Elections cantonales – canton de Beaucaire – Le SURPRISE PARTI !!!

On avait déjà un peu l’habitude désagréable de voir des candidats élus sans étiquette donc sans convictions… Pire encore, certains candidats se présentaient sous une étiquette pour s’en découvrir une autre au grattage, comme les jeux vendus dans les débits de tabacs !

Un nouveau genre de Parti Politique est en train de voir le jour si l’on en croit un entrefilet*, courageusement non signé, du Midi-Libre du 2 mai qui, lui aussi, sert la soupe à ses amis : on pourrait l’appeler le « surprise-parti ».

Dans ce parti, les candidats n’ont pas de couleur mais prendront celle de la majorité qui ressortira des élections départementales : des caméléons, quoi !

On avait déjà un peu l’habitude désagréable de voir des candidats élus sans étiquette donc sans convictions… Pire encore, certains candidats se présentaient sous une étiquette pour s’en découvrir une autre au grattage, comme les jeux vendus dans les débits de tabacs !

Mais, là, on fait encore mieux : on invente la Française des bœufs ! A chaque vote du conseil départemental, un nouveau grattage : on gagne à tous les coups, c’est tout « bénef » ! Pour l’heureux élu qui se dispense de penser par lui-même mais ne se prive pas de toucher ses indemnités de conseiller départemental, sans état d’âme… C’est tout « bénef » aussi pour l’électeur abstentionniste : plus besoin de cacher sa honte d’aller à la pêche le jour des élections, il trouvera enfin un candidat à son goût…

En quoi est-ce un « progrès » ?!

D’abord, on n’est plus dans l’usage des mots bidons qui donnent un à peu près confortable, un flou artistique. Par exemple, l’expression « en marche » qui confortait les personnes atteintes de « bougisme », sans préciser si la marche était en avant, en arrière, de côté ou en rond…

On évite aussi les concepts flous, comme ceux de notre « in-nez-narrable » « Narine » qui, lassée des Remugles Nauséeux, tente de se rapprocher de parfums plus subtils jusqu’à ne pas détester celui de la Rose… Elle a fait, en effet, dans le Point du 1er avril, l’éloge d’Olivier Faure : « Il n’est pas mauvais, c’est même un bon numéro 1 du PS. Faure est un républicain, ce qui est plutôt rare chez les gauchistes en ce moment. »

Eh bien, maintenant, avec ce « Parti de la Surprise », c’est comme les Pochettes-Surprises, vous découvrirez le résultat de votre vote plus tard, chez vous…

Il ne restera plus qu’à concevoir un lave-linge du même type, ce qui amusera toute la famille ! Vous enfournez votre linge sans le trier ni regarder les étiquettes, vous appuyez sur le programme couleurs et, surprise ! votre linge a changé : elle n’est pas belle la vie ?

Avec le « Surprise-Parti », on est proche du « Rêve-Parti » : on se demande même pourquoi se donner le mal d’organiser des élections…

Et la démocratie dans tout ça ? Des mots qui deviennent des maux, médiacratie puis médiocratie.

F.L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *