Tu parles Charles – Mon compte rendu du conseil municipal du 19 octobre 2021

En tant qu’unique élu d’opposition de la liste de gauche progressiste Beaucaire En Commun j’essaie dans la mesure du possible de tenir informés les beaucairois sur l’actualité du conseil municipal et des débats « démocratiques » qui sont censés s’y tenir.

Même si comme chacun sait M. le Maire :

  • s’en tient au minimum légal quant au nombre de réunions (quatre par an) ;
  • transmet les documents préparatoires au conseil le plus tard possible soit 5 jours francs avant la tenue de la réunion. Les dossiers peuvent faire plusieurs centaines de pages et il est donc impossible de les étudier convenablement dans le délai imparti ;
  • les réunions se tiennent le matin en semaine ce qui limite grandement la possibilité pour le public d’y assister.

Au delà de ces éléments de contexte on peut dire que l’atmosphère du Conseil Municipal y est de plus en plus irrespirable.

Y siéger est pénible alors même que ce devrait être une joie que de représenter ses concitoyens. M. le Maire est de plus en plus arrogant, irrespectueux, méprisant, agressif, en un mot puant. Tout l’inverse de l’image de gendre idéal qu’il cherche à donner. La communication OUI, la démocratie NON…

Base nautique

Au fil des dossiers, encore une fois, j’ai exprimé mon désaccord avec le coût pharaonique, 8 millions d’euros, de l’agrandissement de la base nautique qui aurait pu être modernisée  autrement…. Nous serions donc contre le sport en général et l’aviron en particulier caricature M. le Maire. Il prétexte le lustre des jeux olympiques de 2024, Beaucaire en commun, préfère regarder du coté des pratiques sportives de base, populaires, du sport pour les beaucairois au quotidien que de celui de l’entraînement d’équipes d’élite qui n’utiliseront les équipements que pendant quelques semaines.

Secteur sauvegardé

Ce conseil a eu aussi à se pencher sur l’urbanisme du secteur sauvegardé, maintenant site patrimonial remarquable (SPR), et la mise en révision de son plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV) qui date de 2001. L’élaboration de nouveau plan par les services de l’Etat doit durer quatre ans.

Depuis le temps que les beaucairois dénonce le caractère obsolète du PSMV, que des bâtiments s’effondrent sans que les règles actuelles permettent d’agir, on peut se demander pourquoi la municipalité a-t-elle été si longue pour arriver à obtenir l’intervention de l’Etat.

Patrimoine communal

Le sujet précédent est aussi à rapprocher d’un autre à l’ordre du jour du conseil à savoir de la vente de bâtiments communaux du centre ancien à des privés. M. Le Maire ose parler de mixité sociale pour justifier le bradage du patrimoine communal au profits d’investisseurs alors que le projet qui transparait c’est la gentrification du centre ville. Le projet de cette municipalité RN c’est le grand remplacement des pauvres, si je puis dire.  

C’est à dire remplacer les beaucairois dans leur diversité par une autre population plus aisée venant d’ailleurs forcement. Par contre la simple évocation de l’habitat social  au bénéfice des beaucairois déclenche railleries et ricanements au sein de la majorité municipale. ..

La mairie vend aussi la maison des associations alors qu’elle serait bien utile quand on sait les difficultés pour obtenir des prêts de locaux pour les activités associatives et les réunions. Il vaudrait mieux la garder et la faire revivre. M. le maire a bien montré, par  la désinvolture  et la morgue qu’il a eu sur le sujet, le mépris qu’il a de la vie des associations même si il ne manque pas de se faire prendre en photo lorsqu’il se rend aux manifestations qu’elles organisent.

Crèche de Noël

Encore une fois, ce sujet inutile au quotidien des beaucairois était à l’ordre du jour.

  • Encore une fois M. le Maire a  essayé de faire passer quelque chose d’éminemment cultuel, pour une manifestation culturelle et de contourner ainsi la légalité républicaine.
  • Encore une fois il m’a fallu rappeler que, du fait de son entêtement , la commune a été condamnée à plusieurs reprises avec une incidence financière non négligeable pour la ville.
  • Encore une fois j’ai rappelé la loi de 1905 sur la séparations des églises et de l’état qui est un pilier de nos institutions républicaines définissant la laïcité de nos institutions.

Il ne suffit pas, en dehors de toute tradition, de faire entonner la Marseillaise en début de conseil pour être bon républicain, ai-je fait remarquer!

Les récidives sur la crèche révèlent au contraire que M. le Maire n’est ni républicain, ni respectueux de la loi, ni   démocrate contrairement à ce qu’il essaie faire croire.

Et si il s’agit d’une manifestation culturelle, d’une exposition de santons, nous avons effectivement , sur le quai, une salle parfaitement adaptée. Une telle manifestation n’a rien à faire dans le hall de la mairie.

Enfin pour ce qui est du concours de crèche chez les habitants, là aussi la commune n’a pas à organiser ce type d’évènement. Chacun est libre de la manifestation de ses convictions religieuses mais la collectivité n’a pas à s’en mêler.  La commune va se retrouver à nouveau dans les ennuis du fait des agissements antirépublicains de son maire.

La police municipal -toujours plus

Il y a eu aussi la création d’un poste de chef de la police municipale. Toujours plus pour la police municipale mais c’est au détriment des autres services municipaux, notamment de services techniques au service de nos écoles pour une efficacité qui reste à démontrer.

N’hésitez pas à me contacter directement sur ce BLOG si vous souhaitez plus de précisions sur le déroulement du Conseil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *