Tu parles Charles – Conseil Municipal du 14 février 2022 1/2

Où l’on a assisté comme de coutume à une présentation propagandiste, et biaisée des chiffres du budget. Le numéro d’autosatisfaction narcissique de M. le Maire est désormais éculé.

Compte Administratif 2021 et bilan comptable 2022

S’agissant du compte administratif 2021, Il n’y a pas forcement à se réjouir des baisses de dépenses de fonctionnement quand nos services manquent de tout, tant en personnel qu’en matériel.

Derrière une masse salariale contenue – quelle belle formule !- il y a des agents qui souffrent et ça c’est une réalité humaine pas une abstraction chiffrée.

Il n’y a pas lieu de se glorifier d’une augmentation de l’épargne nette et d’un taux d’endettement inférieur à celui des communes similaires car ça veut dire que l’on se prive de recettes de fonctionnement pour financer ce qui pourrait l’être, légitimement, par l’emprunt surtout dans un contexte où les taux d’intérêts sont très bas. Quand un ménage achète une voiture, par exemple, il ne se prive pas de papier toilette ou de nourriture : il emprunte pour financer un investissement  qu’il utilisera plusieurs années…

Quand à l’eau et l’assainissement, il serait temps de savoir si la municipalité envisage sérieusement le retour en régie ou si elle préfère continuer à faire engraisser les multinationales qui enverront l’argent dans des paradis fiscaux au lieu d’être réinvesti sur la ville.

Pour ce qui est de la présentation du budget prévisionnel 2022, le document est quasiment intégralement dédié à la publicité de projets municipaux par ailleurs discutables. Rien sur le fonctionnement des services municipaux, c’est dire le mépris pour ce qui pourtant fait le quotidien des beaucairois, le fonctionnement des écoles, des services techniques, des services administratifs et j’en passe. Cette présentation c’est aussi ignorer les agents communaux. Pour cette municipalité, ils sont transparents. Seuls comptent les grands projets qui permettront à M. le Maire de se faire mousser en coupant des rubans.

Alors on ne s’étonnera pas de constater un budget d’entretien/réparations des bâtiments et voiries en diminution, de même que le poste maintenance.

On ne s’étonnera pas non plus d’une augmentation des charges de personnels limitées à 1%, soit en dessous de l’augmentation naturelle des charges à effectifs constants. Ce chiffre traduit donc la poursuite de la stratégie municipale du non remplacement des départs (une centaine sur 375 depuis 1014). Comment dans ce contexte adapter les effectifs aux besoins avec une population qui continue de croitre?  Ce n’est clairement pas possible. Nous comprenons bien que ce n’est pas un sujet pour M. le Maire, c’en est pourtant un, tant pour les agents que pour nos concitoyens usagers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *